C'est vrai que nous sommes nombreux à fêter cette date là. Quelle remue des tas de trucs enfouis au fond de ceux qui sont nés au plus tard fin 60. 30 ans après, le chemin parcouru n'est pas folichon. L'avenir se noie dans un maelstrom de suspicions, de regards en biais, de moi-je, sur fond de dead line verte et de catastrophes naturelles. Chacun cherche son emploi, sa maison, son crédit, est bien trop préoccupé pour s'occuper de son voisin. Alors pendant ce temps là, le petit président n'en finit plus d'imiter la grenouille de la fable, l'ombre d'une femme cruelle à l'héritage borgne s'agite trop près des isoloirs...
En 81, c'était la dernière fois que je ne votais pas. En 88 j'ai pu propulser avec les autres le promeneur du champ de mars, pour essayer d'y croire encore un peu. En 2012 ce sera la dernière fois que Lucien ne votera pas. Quelque soit le résultat au mois de mai de cette année là, il va falloir qu'il y croit pour s'y coller quand son tour viendra...

cb650a316de5414dbb43d899f7162339_7