Il n'y a pas si longtemps, enfin autrefois on va dire, quand une durite de la voiture familiale donnait des signes de faiblesse sur la nationale 7, un petit garagiste que l'on pouvait déranger à l'heure du pastis, même un dimanche, vous arrangeait ça en deux coups de cuillère à pot... Aujourd'hui, on appelle son assureur, une dépanneuse, et la grande machine se met en branle. Un taxi fera avec vous les 400 kms qui vous séparent de votre lieu de villégiature, on louera un véhicule sur place pour arpenter la région, le train nous ramènera à la maison et le propriétaire du véhicule se verra offrir un voyage en première classe pour venir récupérer sa voiture enfin réparée... Tout ça grace au téléphone portable qui enverra des sms rassurants alors que l'on se prélasse sur l'île sainte marguerite...

_t_2010_090

Quai de la gare Saint-Raphaeël dimanche 29 aout... La glacière et le laurier rose me suivront en première classe...