Arrivée à l'heure (une fois n'est pas coutume), je me suis retrouvée dans le noir de mon bureau après la lumière blanche du couloir. Odeur du café d'hier, chaleur de la pièce, ronronnement de la ventilation du c*rou*s qui passe le long du mur. J'ai tout de suite eu envie de photographier dehors. A l'heure où j'écris ce billet, le ciel a viré au gris, la fac se dessine, moche et massive, hérissée de bâtiments sortis de terre au fil des années dans la plus totale anarchie apparente. Moi je suis à l'écart du campus, dedans, mais pas vraiment, et ce sont des arbres dans un parc classé qui m'accueillent chaque matin.

nuit_003